C’est dur d’avoir 20 ans - Heyme  

C’est dur d’avoir 20 ans

 

 

Dans un documentaire engagé, Monsieur Student donne la parole aux étudiants pour qu’ils se livrent sans tabou et témoignent de leur nouveau quotidien en cette période difficile de Covid et de leurs espoirs pour 2021.

Une manière pour Monsieur Student et HEYME de soutenir les étudiants pendant cette crise sanitaire avec une approche positive.

7 étudiants racontent 2020

De quoi s’agit-il ?

Le 15 Octobre 2020, lors de son allocution télévisée, le président de la République a annoncé l’instauration d’un couvre-feu entre 21 heures et 6 heures à Paris et dans huit autres métropoles de l’Hexagone à savoir, Grenoble, Lille, Lyon, Aix-Marseille, Montpellier, Rouen, Saint-Etienne et Toulouse.

Le lendemain de son discours, c’est une autre allocution qui retient l’attention des jeunes : « C’est dur d’avoir 20 ans en 2020 », affirme le président de la République, qui a ajouté « Je ne donnerai jamais de leçons à nos jeunes » quelques minutes avant d’annoncer aux Français le re-confinement.

Emmanuel Macron a assuré ne pas vouloir faire culpabiliser les jeunes. Ces derniers, selon lui, souffrent particulièrement des restrictions imposées par les autorités et vivent un sacrifice terrible.

La phrase d’Emmanuel Macron est sur toutes les lèvres et a été reprise par tous les médias.

Mais qu’en pensent les étudiants, les principaux concernés ? C’est vraiment dur d’avoir 20 ans en 2020 ?

À travers le documentaire engagé « C’est dur d’avoir 20 ans », Monsieur Student souhaite remettre les étudiants au centre du débat. Ces derniers nous racontent le quotidien auquel ils sont confrontés depuis bientôt un an : confinement, examens annulés, cours en Visio, couvre-feu, angoisse pour les formations, angoisse pour trouver le premier job, vie sociale réduite, fermeture des lieux culturels et lieux de fête, annulation des évènements, difficultés financières…

7 étudiants aux profils différents ont été Interviewés au sein de lieux emblématiques qui reflètent leur « vie d’avant » : de l’étudiant sans stage à celui qui a eu le COVID, en passant par l’étudiant réquisitionné en médecine, celui qui a continué comme avant ou celui qui a perdu un proche pendant la pandémie.

Les étudiants se livrent sans tabou et sans censure sur les relations amoureuses, les fêtes de Noël et du nouvel an, les difficultés scolaires, les galères de stage, les relations avec la famille et les amis.

Ils partagent avec nous leurs espoirs, ils nous parlent de la vie post-Covid comme ils l’imaginent et leurs priorités pour 2021.

Un projet soutenu par HEYME

Acteur engagé contre la précarité des jeunes et des étudiants, HEYME soutient ce projet. Notre rôle est de faire prendre conscience dans quel contexte économique et social se situent ces étudiants, qui ont bien voulu témoigner sans tabou de leur quotidien à travers ce documentaire.

Au côté de nombreux autres partenaires comme Nightline, le figaro étudiant, J’ai un pot dans la com, Capitaine Study, en voiture Simone, HEYME souhaite s’engager en faveur des étudiants et faire face aux effets négatifs engendrés par la crise sanitaire et les confinements. Donner la parole sans censure à 7 étudiants aux histoires et vécus différents, mais qui partagent le même ressenti : un sentiment d’oubli et d’abandon.

En effet, les étudiants sont confrontés à des difficultés qui tendent à renforcer leur précarité. Le confinement a eu des impacts dévastateurs que ce soit sur leur vie estudiantine ou sur leurs activités extra-universitaires.

Selon l’enquête nationale sur la santé mentale des étudiants par Opinionway, pour HEYME, la mutuelle des jeunes, la crise sanitaire impacte grandement les étudiants :

  • 14 % des étudiants pensent ne pas pouvoir trouver de boulot d'été et financer leurs études ou payer leurs loyers ;
  • 12 % voulaient changer de job mais leurs projets d’avenir sont retardés ;
  • 9 % des étudiants travaillent dans une entreprise et ont peur pour leur poste parce qu’ils ne savent pas si l’entreprise s'en sortira ;
  • 8 % des étudiants arrivent sur le marché du travail à la rentrée et ont peur qu'il n'y ait pas de postes pour eux ;
  • 7 % des étudiants sont confrontés à des difficultés : stage annulé, peur de ne pas en trouver, expériences ou revenus qui risquent de manquer ;
  • 8 % des étudiants sont en phase de réorientation, mais tous les salons sont annulés, les écoles ou universités fermées

Pour ces jeunes qui veulent s’en sortir, mais qui vivent aujourd’hui dans un contexte de forte précarité, HEYME s’engage à les accompagner pour leur permettre d’étudier dans des circonstances convenables, trouver un stage ou décrocher un boulot …

E-mag Heyme

Téléchargez gratuitement
votre e-mag parent

N°1

Mon enfant entre dans l’enseignement supérieur

Hey toi !

Check nos autres articles / actus

Vie étudiante : l'assurance responsabilité civile - Heyme
  •  
  •  
2 minutes
Vie quotidienne

Peu de personnes connaissent le rôle de l’assurance responsabilité civile dans notre vie quotidienne pourtant elle a un rôle primordial pour protéger...

avatar La team HEYME
Job étudiant : que dit la réglementation ? - Heyme
  •  
  •  
2 minutes
Vie quotidienne

Tu veux arrondir tes fins de mois et tu penses à un job étudiant ? Pour connaître tes droits et obligations, voici ce qu’il faut retenir.

avatar La team HEYME
J’ai 18 ans ! Qu’est-ce qui change ? - Heyme
  •  
  •  
2 minutes
Vie quotidienne

Félicitations, tu viens d’avoir 18 ans, ton indépendance commence maintenant car tu peux à présent légalement voler de tes propres ailes ! Avoir un co...

avatar La team HEYME

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés à optimiser l’utilisation du site. Pour en savoir plus sur notre politique de cookies, cliquez ici.