Vapotage : aide au sevrage tabagique ou danger ? - Heyme  

Vapotage : aide au sevrage tabagique ou danger ?

La cigarette électronique attire de plus en plus de fumeurs de cigarettes classiques mais séduit aussi les non-fumeurs.

Le débat sur le vapotage gagne de plus en plus de terrain tout en soulevant au passage de nombreuses problématiques.

S'agit-il d'une réelle aide au sevrage tabagique ? Est-il vraiment inoffensif pour la santé ? Des interrogations qui suscitent l’intérêt des spécialistes. Éclairage !

La cigarette électronique : qu’est-ce que c’est ?

La cigarette électronique, l’e-cigarette ou la vapoteuse est un dispositif électronique qui consiste à chauffer une solution liquide appelée e-liquide pour générer une vapeur aromatisée. C’est cette vapeur qui est ensuite aspirée par l’utilisateur.

Qu’est-ce que la cigarette électronique

Le principe du vapotage est de produire de la vapeur en chauffant  l’e-liquide qui sert de substitut au tabac à une température d’environ 60°. La fumée de la cigarette classique, elle, est générée suite à une combustion à une température qui atteint 500 à 700°.

Toxicité comparée entre vapotage et tabagisme

Contrairement à la cigarette classique qui génère de la fumée contenant diverses substances toxiques comme le goudron, le monoxyde de carbone, l’acétone, l’ammoniaque… la cigarette électronique génère de la vapeur d’eau qui ne contient pas toutes ces substances nocives auxquelles sont liés la plupart des effets du tabac.

Cependant, au même titre que la cigarette classique, la plupart des liquides de vapotage contiennent de la nicotine mais avec une concentration qui varie considérablement. Et même quand un produit de vapotage ne contient pas de la nicotine, il contient d’autres substances chimiques nocives mais à faible concentration par rapport à celles contenues dans la cigarette classique.

Dans les liquides de vapotage, on trouve aussi du propylène glycol, du glycérol, divers arômes, et certaines substances issues du cannabis, comme le cannabidiol (CBD), légal car non addictif, ou le tétrahydrocannabinol (THC), qui lui est une drogue.

Le principal composant des e-liquides est le propylène glycol, également utilisé comme additif alimentaire.

Le glycérol n’est pas toxique à 60 degrés. Sa toxicité n’est significative qu’au-delà de 250 degrés.

La concentration de carcinogènes dans les produits de vapotage est 9 à 450 fois moins élevée que dans la cigarette classique.

Les cancers et autres pathologies graves liés au tabac sont dus à la présence de nombreuses substances cancérigènes que l’on trouve dans la fumée générée lors de la combustion. La vapeur générée lors du vapotage, elle, contient ces substances à des taux peu significatifs.

On en déduit alors que le vapotage expose moins aux produits chimiques néfastes que le tabagisme.

Les risques sont donc moins graves chez les utilisateurs de l’e-cigarette que chez les fumeurs de tabac.

L'idéal évidemment reste de ne pas fumer du tout...

Le vapotage et le sevrage tabagique

Toxicité comparée entre le vapotage et le tabagisme

La cigarette électronique ou l’e-cigarette a prouvé son efficacité dans l’aide au sevrage tabagique. Il s’agit d’un moyen efficace pour réduire la consommation de tabac voire d'arrêter de fumer avec une bonne tolérance.

En effet, l’e-cigarette est considérée comme un substitut nicotinique à part entière. Elle fournit un apport régulier de nicotine à l’organisme, ce qui permet à ses utilisateurs de diminuer leurs doses de nicotine en trois mois seulement, tout comme ceux qui le font en ayant recours aux patchs nicotiniques.

Une étude fiable a montré aussi, un arrêt du tabac plus élevé, à hauteur de 18 %, chez les fumeurs qui ont eu recours à l’e-cigarette. Ce dernier est de l’ordre de 9,9 % seulement, pour ceux qui ont utilisé des substituts nicotiniques tels que les patchs, les gommes à mâcher…

Mais si la cigarette électronique a permis à des millions de fumeurs de réussir leur sevrage tabagique voire d’arrêter de fumer, elle reste controversée, notamment par rapport à ses éventuels dangers, même s'ils restent moins importants que ceux liés à la cigarette classique.

Les substances présentes dans les e-liquides peuvent induire des effets à court ou moyen terme.

Les effets secondaires d'une utilisation à long terme de ce dispositif restent pour le moment inconnus. Raison pour laquelle, l’e-cigarette est déconseillée pour les non-fumeurs.

Hey toi !

Check nos autres articles / actus

5 conseils pour lutter contre le cyberharcèlement - Heyme
  •  
  •  
2 minutes
Prévention

L’essor du numérique et des réseaux sociaux a entraîné ces dernières années une nouvelle forme de violences : les cyberviolences. Certaines personnes...

avatar La team HEYME
Harcelé ou témoin de harcèlement : que faire ? - Heyme
  •  
  •  
2 minutes
Prévention

Création d’un faux profil à ton nom, messages d’insultes, mise en ligne de photos ou de vidéos gênantes, diffusion de rumeurs, incitations au suicide,...

avatar La team HEYME
L’automédication, n’est pas la solution ! - Heyme
  •  
  •  
2 minutes
Prévention

Migraine, tête lourde ou fatigue persistante… un cachet d’aspirine et tout rentre dans l’ordre ? Attention, l’automédication n’est pas la solution. Te...

avatar La team HEYME

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés à optimiser l’utilisation du site. Pour en savoir plus sur notre politique de cookies, cliquez ici.