Traitement Post-Exposition au VIH (TPE) : Que faire en cas de risque ?  - Heyme  

Traitement Post-Exposition au VIH (TPE) : Que faire en cas de risque ? 

Les premières semaines suivant une prise de risque peuvent être difficiles à vivre. Pour prévenir une contamination par le VIH, la prise d’un traitement préventif par des médicaments antirétroviraux peut être utile.

En effet si tu t’es exposé au risque de transmission du VIH lors d’un rapport sexuel non protégé, ou suite à une rupture de préservatif, il est possible de commencer un traitement Post-Exposition (TPE).

Qu'est-ce que le traitement post-exposition ?

Il s’agit d’un traitement préventif d’urgence, prescrit en cas de prise de risque par rapport au Virus de l'Immunodéficience Humaine. Le TPE bloque le virus, en cas de contamination avant qu’il n’ait le temps d’infecter le corps.

Quand est-ce qu’il faut initier un TPE ?

Dans les situations suivantes, il existe un risque pour lequel le traitement post-exposition est recommandé :

  • Les rapports sexuels vaginaux ou anaux non protégés ou une fellation faite avec éjaculation dans la bouche avec une personne séropositive non traitée* ou avec une personne dont le statut vis-à-vis du VIH est inconnu.
  • Le partage de matériel d'injection d’une personne séropositive ou dont le statut pour le VIH est inconnu

*La notion du TasP (en anglais Treatment as Prevention ou prévention par le traitement en français a été démontrée par des études cliniques et est un mode de prévention recommandé par les experts en infection VIH. Ainsi une personne séropositive pour le VIH, qui a une charge virale indétectable sous traitement depuis 6 mois n’est plus contaminante.

Comment se déroule la thérapie ?

En cas de doute, rends-toi rapidement dans un service spécialisé dans la prise en charge du VIH, dans un Cegidd (Centre gratuit d'information, de dépistage et de diagnostic) ou dans un service d’urgences pour rencontrer un professionnel de santé qui vérifiera la nécessité ou non d’initier un TPE. La thérapie consiste à prendre trois médicaments antirétroviraux (ARV) pendant 28 jours consécutifs.

Pour que le TPE soit efficace il doit être initié rapidement après la prise de risque, au mieux dans les 4 heures suivant l’exposition au risque, et au plus tard dans les à 48 heures. Au-delà de 48 h on estime que le TPE n’est plus efficace.

Les ARV peuvent parfois provoquer des effets secondaires mineurs, comme des nausées, des vomissements ou des troubles gastro intestinaux qui se résolvent rapidement.

Le suivi comprend :

Une 1ère consultation : dépistage du VIH et des autre IST (Chlamydia, Gonocoque, Syphilis, hépatite B). Les résultats de ce 1er bilan reflètent la situation de la personne exposée par rapport au VIH et aux autres IST avant le rapport à risque. Il est trop tôt pour qu’une contamination aux IST soit détectable dans les 48 heures après le risque.

  • Si un TPE est indiqué, il est initié à cette 1ère consultation.
  • Le suivi ultérieur dépend de la mise ou non sous TPE.

En l’absence de TPE (parce que le risque ne justifie pas le TPE), un deuxième et dernier dépistage est réalisé 6 semaines après la prise de risque.

Si les résultats sont négatifs, la personne peut être considérée comme définitivement séronégative et non contaminée.

Si mise sous TPE :

  • 2ème dépistage 2 semaines après l’arrêt du TPE, soit 6 semaines après le risque.
  • Et 3ème et dernier dépistage 2 mois après l’arrêt du TPE, soit 3 mois après le risque.

Si les résultats sont négatifs, la personne peut être considérée comme définitivement séronégative et non contaminée.

À savoir :

Le traitement post-exposition permet de prévenir un risque isolé. Ce n’est pas une pilule du lendemain, mais une thérapie recommandée dans des conditions exceptionnelles et d'urgence. La protection lors des relations sexuelles, vaginales ou anales, reste impérative.

Le traitement post-exposition au VIH est-il efficace ?

Le succès de la thérapie dépend en grande partie de la durée séparant l’exposition au risque du début du traitement médicamenteux. Elle est efficace si elle est initiée dans les 48 h après l’exposition.

Le TPE n'est pas un outil de protection alternatif aux préservatifs et ne garantit pas une immunité contre la maladie.

Tu as été exposé à un risque de transmission du VIH et tu as besoin d’en savoir plus sur le traitement post-exposition ?  Télécharge la documentation relative au TPE ou contacte Sida info Service  au 0 800 840 800, appel confidentiel, anonyme et gratuit !

E-mag Heyme

Téléchargez gratuitement
votre e-mag parent

N°1

Mon enfant entre dans l’enseignement supérieur

Hey toi !

Check nos autres articles / actus

Tout savoir sur les IST - Heyme
  •  
  •  
2 minutes
Vie sexuelle

Les IST sont des virus, bactéries, champignons ou parasites qui se transmettent lors de relations sexuelles non ou mal protégées. Les Infections Sexu...

avatar La team HEYME
Se faire dépister d'une IST - Heyme
  •  
  •  
2 minutes
Vie sexuelle

Le dépistage peut être une étape compliquée voire effrayante pour certain, mais il est un acte important et responsable. Il est tout à fait normal de...

avatar La team HEYME
Se protéger des IST - Heyme
  •  
  •  
2 minutes
Vie sexuelle

Pour vivre pleinement sa sexualité et en bonne santé, voici nos conseils pratiques pour te protéger !

avatar La team HEYME

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés à optimiser l’utilisation du site. Pour en savoir plus sur notre politique de cookies, cliquez ici.