L'anosmie ou la perte d’odorat : causes et symptômes de la maladie - Heyme  

L'anosmie ou la perte d’odorat : causes et symptômes de la maladie

Trouble sensoriel relativement fréquent, l’anosmie concerne 10 à 12 % de la population.

Une maladie largement méconnue et très souvent ignorée qui se caractérise par une perte de l’odorat et une altération des sensations gustatives dans la majorité des cas.

Qu’est-ce qu’une anosmie ? Comment la reconnaître et quelles en sont ses principales causes ? On fait le point.

L’anosmie : qu’est-ce que c’est ?

L’anosmie est la perte totale ou partielle de l’odorat. Elle est généralement associée à une perte partielle ou totale du goût, aussi appelée agueusie.

L’anosmie se caractérise par une grande difficulté à sentir une odeur et à reconnaître un arôme ou la saveur d’un aliment.

Quand l’anosmie se traduit par une perte partielle (diminution) de l’odorat, on parle d’hyposmie.

L’anosmie est généralement bilatérale mais peut parfois concerner qu’une seule narine. Quand c’est le cas, on parle d’hémianosmie.

L’anosmie est une pathologie à ne pas confondre avec d’autres troubles de l’odorat tels que :

- la cacosmie : le fait de sentir en permanence une mauvaise odeur, qu'elle soit réelle ou non ;

- la parosmie : la déformation de certaines odeurs.

L'anosmie ou la perte d’odorat : quels symptômes ?

Les personnes souffrant d’anosmie ne sentent plus les odeurs et se plaignent souvent d’une perte de goût (l’agueusie).

En effet, les personnes atteintes éprouvent de grandes difficultés à distinguer les arômes et les saveurs des aliments et par conséquent, à apprécier la nourriture. Elles peuvent reconnaître si les aliments sont sucrés, salés, acides et amères, mais n’arrivent pas à faire la différence entre des saveurs spécifiques.

On en déduit alors que la capacité à distinguer les arômes et les saveurs dépend de l’odorat et non des récepteurs gustatifs de la langue.

Quelles sont les causes de l’anosmie ?

L’anosmie peut avoir plusieurs origines et les causes de l’anosmie sont multiples.

L’anosmie peut être due à une altération des cellules de la muqueuse olfactive, du nerf olfactif ou du centre nerveux olfactif où sont traités les messages olfactifs, c'est-à-dire les odeurs.

L’anosmie peut être présente dès la naissance ou acquise suite à une pathologie ou un comportement.

L’anosmie congénitale

Quand l’anosmie est présente à la naissance, on parle d’anosmie congénitale. Toutefois, peu de gens naissent dépourvus du sens de l’odorat.

L’anosmie congénitale peut être isolée ou associée à un syndrome.

L’anosmie isolée

L’anosmie isolée est due à un dysfonctionnement dans le développement des bulbes olfactifs ou à une anomalie du tissu olfactif. L’anosmie congénitale isolée est extrêmement rare.

Les anosmies associées à un syndrome

L'anosmie associée à un syndrome, la plus connue est celle de Kallmann. Il s’agit d’une maladie génétique du développement embryonnaire, caractérisée par une atteinte des bulbes olfactifs à cause d’une insuffisance hormonale.

L’anosmie acquise

Il faut savoir que lorsque l’anosmie est un trouble acquis, due à une maladie (sinusite, rhume...), elle est généralement transitoire.

Dans la majorité des cas, l’anosmie est due à un trouble acquis.

On distingue deux types d’anosmies :

  • L’anosmie de perception: on parle d’anosmie de perception lorsqu’il y a dysfonctionnement dans la perception des informations olfactives (les odeurs).  Les organes sensoriels sont atteints, autrement dit, les nerfs olfactifs sont altérés.
  • L’anosmie de transmission: on parle d’anosmie de transmission quand il s’agit de troubles de la transmission des informations olfactives (les odeurs). Les molécules odorantes n’atteignent pas les cellules sensorielles à cause d’un défaut de perméabilité des fosses nasales. L’anosmie de transmission est due à une obstruction des fosses et voies nasales.

Troubles par atteinte de perception

Les troubles par atteinte de perception peuvent être dus à :

  • certains traitements médicamenteux comme les traitements anti-cancéreux, la morphine, etc. ;
  • une radiothérapie contre un cancer peut entraîner une anosmie ou une perte du goût (une agueusie) qui peut durer des mois et même devenir définitive ;
  • une intervention chirurgicale ;
  • un traumatisme crânien dû à un accident de la circulation ou autre ;
  • certaines infections, notamment celles des voies respiratoires supérieures, causées par le virus de l’influenza (grippes), responsable de près d’un quart des hyposmies ou des anosmies ;
  • certaines infections causées par le virus herpès simplex ;
  • des hépatites virales, des inflammations du foie causées par un virus ;
  • une intoxication due à l’inhalation de substances nocives ou de polluants industriels en milieu professionnel par exemple ;
  • des maladies neurodégénératives comme la maladie d'Alzheimer, la maladie de Parkinson ou l'épilepsie ;
  • d’autres maladies cérébrales dégénératives telles que la sclérose en plaques ;
  • une tumeur, souvent bénigne, qui se développe au niveau des méninges,
  • un méningiome olfactif ;
  • l’âge : en vieillissant, les facultés olfactives s’affaiblissent. En effet, la perte des récepteurs olfactifs entraîne une diminution de la capacité à sentir les odeurs chez les personnes âgées à partir de 60 ans. Après 70 ans, les modifications de l’odorat deviennent importantes.

Troubles par atteinte de la transmission

L’anosmie correspond à un trouble de la transmission des odeurs quand les molécules odorantes n'atteignent pas les cellules sensorielles du système.

L’anosmie peut être liée à une anomalie anatomique caractérisée par une :

  • mauvaise qualité du mucus ou de la muqueuse olfactive ;
  • une polypose naso-sinusienne (une sinusite chronique) : une maladie du nez et des sinus qui se caractérise par la formation d'œdèmes et de polypes au niveau des muqueuses bloquant la transmission des odeurs. Cette maladie touche 5% de la population ;
  • la présence d'un corps étranger dans le nez, une tumeur par exemple, bouchant ainsi le nez et altérant l'odorat ;
  • une maladie sous-jacente commeun rhume ;
  • une maladie sous-jacente comme une  rhinite: une inflammation de la muqueuse des fosses nasales qui peut avoir plusieurs origines, notamment une origine allergique. Les allergies saisonnières comme la rhinite allergique peuvent en effet entraver le sens de l’odorat ;
  • une maladie sous-jacente commeune sinusite chronique : une inflammation des muqueuses des sinus ;
  • une déviation de la cloison nasale.

Enfin, il arrive que l’anosmie soit idiopathique, c’est-à-dire qu’elle n’ait aucune cause identifiée. La perte d'odorat survient sans explication.

 

 

 

 

Hey toi !

Check nos autres articles / actus

Qu’est-ce que le Dossier Médical Partagé (DMP) ? - Heyme
  •  
  •  
2 minutes
Santé

Le dossier médical partagé est un carnet de santé numérique regroupant l’ensemble de tes informations médicales et donnant une visibilité claire sur t...

avatar La team HEYME
Comprendre le parcours de soins - Heyme
  •  
  •  
2 minutes
Santé

Pour bénéficier du meilleur taux de remboursement de l’Assurance Maladie ou encore de ta mutuelle, le respect du parcours de soins est un critère prim...

avatar La team HEYME
Le tiers payant, c’est quoi ? - Heyme
  •  
  •  
2 minutes
Santé

Quand tu consultes un professionnel de santé, tu payes immédiatement les frais de la consultation ou les soins réalisés. Tu seras par la suite rembour...

avatar La team HEYME

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés à optimiser l’utilisation du site. Pour en savoir plus sur notre politique de cookies, cliquez ici.